Conseils Atol

Les différents constituants de l'oeil

L’œil est un organe complexe : il se compose de nombreuses structures qui jouent toutes un rôle dans la vision. Voici en détails de quoi votre œil est fait grâce à ce schéma accompagné d’un glossaire.

L’œil peut être comparé à une caméra HD. La lumière provenant d’un objet observé pénètre celui-ci par un objectif (la cornée), traverse un diaphragme qui régule la quantité de lumière (la pupille), avant de traverser une nouvelle structure, véritable autofocus (le cristallin), qui va faire la mise au point de l’image de l’objet sur un écran (la rétine).

Cornée : La cornée correspond à la partie antérieure et transparente de l’œil. C’est la première « lentille » que traverse la lumière en pénétrant dans l’œil. Son rôle est de dévier une première fois les rayons lumineux comme le fait l’objectif de la caméra HD. Dépourvue de vaisseaux sanguins afin d’être parfaitement transparente, elle est par contre fortement innervée, ce qui la rend très sensible.

Pupille : C’est le « trou noir » au centre de l’œil. Il s’agit d’un orifice permettant à la lumière de pénétrer dans l’œil. Sa taille (et donc la quantité de lumière rentrant dans l’œil) est modifiée par la contraction de l’iris et s’adapte en fonction de la luminosité ambiante.

DÉCOUVREZ COMMENT L’ŒIL S'ADAPTE À LA LUMIÈRE AMBIANTE

Iris : Il s’agit de la partie colorée de l’œil. Sa couleur est définie par nos gènes, déterminant la densité de pigment qui s’y trouve. Il peut se contracter pour changer la taille de la pupille. La structure de l’iris de chaque personne est unique, et peut donc servir à identifier quelqu’un, tout comme les empreintes digitales.

Cristallin : Cette deuxième « lentille » de l’œil après la cornée agit comme un autofocus. Le cristallin dévie lui aussi la lumière, mais possède la particularité de pouvoir changer sa forme sous l’action de plusieurs muscles. Il peut ainsi dévier la lumière de façon plus ou moins importante, ce qui nous permet ainsi de faire la mise au point à toutes distances : c’est le phénomène d’accommodation.

La rétine : La rétine tapisse la surface du fond de l’œil. Elle est composée de photorécepteurs qui transforment la lumière qu’ils reçoivent en influx nerveux . Ces photorécepteurs se divisent en deux catégories. Les cônes, en charge de la vision centrale, sont responsables de la vision des détails, des couleurs, et de la perception de la 3D. Les bâtonnets se chargent de la vision périphérique, et s’ils sont moins précis que les cônes, ce sont eux qui nous permettent une perception nocturne.

TOUT SAVOIR SUR LE FONCTIONNEMENT DE L’ŒIL

Macula : La macula est la zone centrale de la rétine, et la plus densément peuplée en cônes. Quand on fixe un objet, la lumière parvient jusqu’à cette zone, qui nous donne la vision la plus précise.

Nerf optique : C’est le faisceau de fibres nerveuses qui permet de transmettre les influx nerveux de la rétine jusqu’au cerveau, afin qu’il les interprète.

Corps vitré : C’est une sorte de gel transparent qui remplit la partie arrière de notre œil et lui permet de garder sa forme.

Humeur aqueuse : Liquide transparent contenu dans l'espace qui sépare la cornée et le cristallin.

Sclère : La sclère, ou sclérotique, est la partie externe et blanche de l’œil. C’est une membrane tendineuse de 1 à 2 millimètres d’épaisseur qui assure un rôle de protection de l’œil.

Conjonctive : La conjonctive est une fine membrane qui recouvre et protège la surface visible de l’œil. Lors d’une inflammation de celle-ci, c’est la conjonctivite !


Prendre RDV avec mon opticien Atol

Découvrez les autres articles